Ce rapport s’interroge sur la règlementation du cannabis au Canada et sur les impacts politiques, économiques  et  sociaux  des  politiques  adoptées.  À  l’aide  de  données  permettant  notamment  la  comparaison  entre  la  Colombie-Britannique,  l’Ontario  et  le  Québec,  il  est  question  de  rendre  compte des choix politiques posés par les parties prenantes à l’échelle fédérale et provinciale et des effets connus de ces choix depuis la légalisation du cannabis à des fins récréatives le 17 octobre 2018.  Pour  ce  faire,  nous  nous  appuyons  à  la  fois  sur  une  revue  systématique  de  la  littérature  scientifique,  une  revue  des  documents  institutionnels  pertinents  ainsi  que  sur  une  série  de  30  entretiens conduits avec des acteurs de la légalisation du cannabis dans les trois provinces étudiées.Dans la première section, nous décrivons le contexte historique menant à la légalisation du cannabis ainsi  que  les  objectifs  fédéraux  de  la  politique.  Dans  la  deuxième  section,  nous  comparons  les  politiques en matière de cannabis à l’échelle canadienne, avec une attention particulière aux trois provinces étudiées. Dans la troisième section, nous discutons brièvement du rôle des politiques en matière  de  cannabis  à  des  fins  thérapeutiques.  Les  quatrième  et  cinquième  sections  analysent  respectivement  le  développement  de  l’industrie  du  cannabis  et  les  effets  économiques  de  la  légalisation à l’échelle canadienne. Après avoir discuté des enjeux politiques et économiques de la légalisation,  nous  procédons  à la  sixième  section  à  une  analyse  exploratoire  des  effets  de  la  légalisation  sur  la  santé  publique.  À  la  section  sept,  nous  dressons  un  portrait  des  effets  de  la  légalisation sur la criminalité. À la section huit, nous décrivons quelques-unes des disparités de la mise  en  œuvre  des  politiques  en  matière  de  cannabis.  La  dernière  section  conclut  l’analyse  en  présentant  quelques  enseignements  préliminaires.  En  définitive,  ce  travail  de  synthèse  des  connaissances  permet  de  poser  les  bases  pour  des  évaluations  plus  pointues  des  défis  de  la  légalisation du cannabis au Canada.

Gabriel Lévesque, Université du Québec à Montréal, octobre 2020, 110 p.
Téléchargez le rapport

Cette note offre un aperçu des réformes de légalisation du cannabis mises en place aux États-Unis, du point de vue du développement des marchés du cannabis (licites et illicites) et de la santé publique. Intégrant les données les plus récentes, elle revient sur l’historique de ces réformes, leurs caractéristiques et leurs premiers effets avec quelques années de recul.

Ivana Obradovic, Note 2020-04, OFDT, 31 p., Octobre 2020

Téléchargez la note

Ce numéro offre un premier bilan des effets de la crise sanitaire sur l’offre et les usages de produits psychoactifs et des jeux d’argent et de hasard (JAH), complété par les premiers résultats de l’enquête en ligne conduite par l’OFDT auprès des consommateurs de cannabis entre le 10 juillet et le 7 août 2020. Il propose un aperçu des évolutions observées pour les trois produits les plus consommés (alcool, tabac et cannabis), à la fois du point de vue de l’offre (disponibilité à l’achat, facilité d’approvisionnement, évolution des prix, etc.) et de la demande (niveaux de consommation, contextes et pratiques d’usage, etc.), en lien avec les mesures prises pour encadrer la vente et limiter les occasions de consommation (maintien de l’ouverture des bureaux de tabac, fermeture des bars et des restaurants). Elle rend également compte de l’adaptation organisationnelle des établissements du champ sanitaire et de la réduction des risques et des dommages (RdRD) opérée, en temps réel, pendant cette période critique.

OFDT, Tendances n° 139, septembre 2020, 8 p.
Téléchargez le document

La première partie de ce rapport se penche sur les principaux espaces sociaux et physiques (urbain, festif, numérique, milieux privés) de circulation des produits investigués par TREND, de même que sur l’évolution des contextes d’usage et des marchés. La seconde partie décrit la reconfiguration de l’offre et des usages de trois substances emblématiques des deux dernières décennies : le cannabis, la cocaïne, ainsi que l’héroïne.

Agnès Cadet-Taïrou, Michel Gandilhon, Clément Gérome, Magali Martinez, Maitena Milhet, Victore Detrez, Julie-Émilie Adès, OFDT, septembre 2020, 72 p.
Téléchargez le rapport

En 2019, près de la moitié des Français déclaraient craindre une Maladie cardiovasculaire ou un AVC. La connaissance des facteurs de risque de ces pathologies dans la population s’est largement améliorée en 20 ans et atteint aujourd’hui des niveaux élevés, bien que cela reste variable selon le facteur de risque d’intérêt et selon certaines caractéristiques sociodémographiques.

Clémence Grave, Marie Houot, Arnaud Gautier, Noémie Soullier, Jean-Baptiste Richard, Valérie Olié, Amélie Gabe, BEH, n°24, n° spécial journée mondiale du coeur, 29 septembre 2020
Téléchargez l'article

La disponibilité élevée de tous les types de drogues illicites, la production de substances en Europe et la forte teneur en principe actif figurent parmi les préoccupations abordées aujourd’hui par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (EMCDDA) dans son Rapport européen sur les drogues 2020: Tendances et évolutions. Dans son dernier bilan annuel – qui marque 25 ans d’observation – l’Observatoire décrit la situation en matière de drogues fin 2019, ainsi que les récentes évolutions provoquées par la pandémie de COVID-19 au début de l’année 2020.

EMCDDA, 22 septembre 2020, 44 p.

Téléchargez le communiqué de presse , les éléments clés, le rapport complet en anglais
\\SRV-DICADD\DICAdd13\Fonctionnement\Mission info\BDD DICAdd13\BDD DICAdd\Observation\EMCDDA

"l’enquête EMPAA « Exposition au Marketing des Produits Alcoolisés chez les Adolescents » (EMPAA) a en premier lieu reposé sur un ensemble d’observations directes dans quatre espaces particulièrement prisés ou familiers des jeunes : les  magasins de la grande distribution (de la supérette à l’hypermarché), les festivals de musique, les grandes enceintes sportives ainsi qu’Internet et les réseaux sociaux. Outre une description analytique des principales expressions de stratégies marketing mises en œuvre dans ces différents espaces, l’étude fournit une lecture des perceptions des jeunes quant à ces approches sur la base d’entretiens individuels (21 jeunes de 17 ans à 25 ans) ou collectifs (77 lycéens et collégiens, de 14 ans à 18 ans). Elle propose enfin des éléments de réflexion sur la consolidation de l’observation du marketing en faveur de l’alcool."

Carine Mutatayi, Stanislas Spilka, OFDT, septembre 2020, 73 p.

Téléchargez le rapport

Le centre d'Addictovigilance PACA Corse, coordonnateur national de l'enquête Oppidum (Observation des Produits Illicites ou Détournés de leur Utilisation Médicamenteuse) publie les faits principaux nationaux et régionaux observés en 2019. Ils concernent la naloxone, les consommations chez les mineurs, l'usage de cocaïne, de kétamine, des médicaments et MSO. Au niveau de la région PACA, les résultats montrent une consommation de cocaïne plus importante qu'au national, une faible consommation d'héroïne et une part importante des consommations de prégabaline, méthylphénidate et clonazépam.

Téléchargez les résultats de l'enquête nationale

Téléchargez les résultats de l'enquête PACA

 

Ce rapport présente les dernières tendances des usages de drogues à Marseille et dans sa région. Il se décline en deux approches, une transversale par milieu (urbain, festif), pratiques (chemsex et slam) et marchés et trafics; l'autre par produits.

Phénomènes émergents liés aux drogues. Tendances récentes sur les usages de drogues à Marseille en 2019
Claire Duport, OFDT, Addiction Méditerranée, septembre 2020, 84 p. (synthèse de 4 p.)


Téléchargez le rapport , la synthèse

Derniers contenus professionnels