Le bulletin présente une synthèse des résultats de l’enquête nationale DRAMES 2018 décrivant de façon précise l’implication des substances faisant l’objet d’abus dans les décès toxiques en France. Depuis 2002, l’enquête DRAMES recense les cas de décès notifiés par des toxicologues analystes experts judiciaires (convention ANSM/CNBAE), des médecins légistes, complétés par les cas recueillis directement par les centres d’Addictovigilance, permettant ainsi d’identifier les substances impliquées, et d’estimer l’évolution du nombre de ces décès et des substances impliquées au cours du temps.

Association Française des Centres d’Addictovigilance, Bulletin n°15, Juin 2020

Téléchargez le document

183 ordonnances ont été recueillies auprès des pharmaciens du réseau PSSP (Pharmaciens Sentinelles de Santé Publique)et de l’Ordre des Pharmaciens PACA Corse. Elles comprenaient 242 lignes de médicaments psychoactifs et ont été présentées par des patient·e·s âgés de 31,8 ans en moyenne dont 79% d’hommes. "le médicament le plus fréquemment retrouvé est le Lyrica (prégabaline), en hausse par rapport à 2018 (présent sur 44% des OSIAP) suivi par les benzodiazépines (zolpidem, zopiclone et bromazépam essentiellement) et les opioïdes (codéinés tramadol et Subutex pour les plus fréquents)."

CEIP Addictovigilance Paca Corse, juin 2020, 1 p.

Téléchargez le document

"183 ordonnances ont été recueillies auprès des pharmaciens du réseau PSSP (Pharmaciens Sentinelles de Santé Publique)et de l’Ordre des Pharmaciens PACA Corse. Elles comprenaient 242 lignes de médicaments psychoactifs et ont été présentées par des patient·e·s âgés de 31,8 ans en moyenne dont 79% d’hommes. Le médicament le plus fréquemment retrouvé est le Lyrica (prégabaline), en hausse par rapport à 2018 (présent sur 44% des OSIAP) suivi par les benzodiazépines (zolpidem, zopiclone et bromazépam essentiellement) et les opioïdes (codéinés tramadol et Subutex pour les plus fréquents)."

CEIP Addictovigilance Paca Corse, juin 2020, 1 p.

Téléchargez le document

Cet Atlas vise à documenter tant les prises en charge que l’offre disponible en santé mentale (incluant les troubles mentaux liés à l'usage de substances psychoactives),en tenant compte des situations spécifiques, et notamment celles de populations particulièrement vulnérables du fait de leur âge ou de leur milieu de vie.

Magali Coldefy, Coralie Gandré, Irdes, mai 2020, 160 p.
Téléchargez le document

Ce rapport analyse les effets de la pandémie au Covid-19 sur le marché des drogues en Europe : il détaille la situation pour les principaux produits consommés (cannabis, héroïne, cocaïne, ampthétamines, NPS) : demande, production, trafic et offre. Il rend compte notamment de prix plus élevés, pénuries locales et puretés diminuées. Il montre aussi comment le crime orgaisé maintient son activité en adaptant les modalités de transport, les routes du trafic et le maintien de la clandestinité.

EMCDDA, Europol, Lisbon, May 2020
Téléchargez le rapport (en anglais)

"Les ventes de médicaments de substitution aux opioïdes (MSO) des grossistes aux pharmacies d’officine sont orientées nettement à la hausse (+ 5,5 %) en mars 2020 comparé à mars 2019. Cette hausse se concentre essentiellement sur les ventes de méthadone qui croissent de 14,7 % en mars 2020 comparé à mars 2019, hausse très supérieure à celle des 12 derniers mois. En revanche concernant les ventes de BHD, la hausse en mars 2020 comparé à mars 2019 est très légère (0,9 %) et comparable l’augmentation des ventes sur les 12 derniers mois. Concernant les ventes de kits de Stéribox, celles-ci sont orientées à la baisse (- 6,6 %) en mars 2020 comparé à mars 2019, selon la même tendance que celle observée au cours des 12 derniers mois (- 4,3 %)"

OFDT, mai 2020, 5 p.

Téléchargez le document

"L’analyse des évolutions mensuelles des montants des droits indirects sur l’alcool collectés chaque mois par la DGDDI montre qu’au mois d’avril, les recettes fiscales des droits indirects sur l’alcool ont fortement chuté, relativement à avril 2019, pour tous les types d’alcool. Un panel Nielsen sur les ventes d’alcool dans les commerces alimentaires sur la période de confinement du mois de mars témoignait d'une tendance globale à la baisse des ventes d’alcool (-16 % entre le 18 et le 29 mars)."

Tableau de bord Alcool - Informations confinement COVID-19, OFDT, mai 2020

En savoir plus

Avec 525 collectes en 2019, le Système d’identification national des toxiques et des substances (SINTES) de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) atteint son plus haut niveau de collectes. Ce nombre inclut les 28 collectes réalisées via le forum en ligne Psychoactif. Ce document propose un état des lieux des motifs de collectes en 2019, de la conformité avec le produit attendu, des arnaques, un focus sur les  cannabinoîdes de synthèse et le vapotage et les actualités du dispositif. Il décline ensuite par produits les résultats des analyses.

Victor Detrez, OFDT, n° 6 , mai 2020, 12 p.

Téléchargez le document

Du côté des usages, le bulletin signale notamment les reports observés pour compenser les difficultés d’accès à des substances ordinairement consommées (la résine de cannabis surtout). Ces reports se font majoritairement vers l’alcool mais peuvent aussi concerner les médicaments de substitution aux opioïdes ou encore les benzodiazépines. Le bulletin se penche par ailleurs sur la situation des chemsexeurs qui semblent majoritairement avoir suspendu leurs usages en confinement.
S'agissant de l'accompagnement des usagers, le bulletin revient sur l’engagement des professionnels confrontés à de multiples difficultés de prises en charge des personnes en grande précarité. Parmi les pratiques mises en œuvre, on relève un déploiement sans précédent de la réduction des risques à distance avec une nette augmentation de la file active. La prise en charge des personnes sortant de détention, à la suite des remises de peine exceptionnelles intervenues pendant le confinement, est également traitée.
Enfin, le bulletin aborde les perturbations du marché des drogues. Si l’activité s’est ralentie dans les plus gros points de vente physique observés par les sites, le recours à la livraison à domicile s’est intensifié. D’après les remontées des observateurs et coordinateurs, le marché de la résine de cannabis semble avoir été le plus affecté par la crise sanitaire. La pénurie a pu entraîner de fortes hausses des prix et une plus grande visibilité de l'herbe produite localement.

Clément Gérome, Michel Gandilhon, OFDT, Bulletin Trend Covid-19, n° 2, avril mai 2020, 20 p.

Téléchargez le document

Sommaire

  • Éditorial - Lutte contre le tabac : une prévention à réinventer sans cesse / Pr. Loïc Josseran
  • Consommation de tabac parmi les adultes : bilan de cinq années de programme national contre le tabagisme, 2014-2019 / Anne Pasquereau et coll.
  • Les hospitalisations pour une pathologie cardiovasculaire attribuable au tabagisme en France métropolitaine en 2015 / Christophe Bonaldi et coll.
  • Focus - Les fumeurs français : qui sont-ils ? Résultats du Baromètre de Santé publique France 2017 / Chloé Marques et coll.

BEH, n°14, 26 mai 2020

Téléchargez la revue

Derniers contenus professionnels