"Cet outil à destination des professionnels de premier recours et des intervenants du champ de la santé sexuelle a été conçu en partenariat avec le Réseau de santé sexuelle publique (RSSP) ainsi qu'avec l'aide d'un groupe de travail composé de professionnels.
Il s'intéresse à trois thématiques : l'exposition aux risques, les troubles et dysfonctions sexuels et les violences sexuelles. Articulé en trois parties, il propose un cadre théorique avec des informations générales sur le champ de la santé sexuelle, les professionnels qui y travaillent, les lieux de prise en charge et quelques définitions. Une seconde partie regroupe l'ensemble des informations à connaître sur les trois thématiques abordées. Enfin, la troisième partie propose un guide d'entretien pratique pour prendre un charge un patient avec une problématique liée à la santé sexuelle et en lien avec une consommation de substance psychoactive. En fin de document, vous trouverez également des ressources pour les professionnels mais aussi pour les patients."

Bonnet Nicolas, Hochet Marianne, RESPADD, mars 2021, 42 p.
Téléchargez le guide

Quizz multi-thématiques santé, Programme santé des apprentis (Lille, France)
Au travers de 24 questions, les apprenti(e)s sont invité(e)s à tester leurs connaissances et à faire le point sur leur santé.
Les sujets abordés sont le sommeil et biorythme, la consommation d’alcool, de tabac, l'alimentation, la sexualité et la contraception, Internet, usage du téléphone et des réseaux sociaux.
Suite à la validation de chaque réponse, une fenêtre s'affiche avec des éléments informations précis.

Consultez le site internet

La campagne met en parallèle deux moments d’une même soirée : le début de la soirée qui se passe bien car les consommations sont « maîtrisées » et le moment où ça tourne mal pour un personnage à cause d’une consommation excessive. Le slogan conclut : « Prendre soin de ses amis, c’est le faire aussi la nuit ».
ce message se décline sous plusieurs formats et sur plusieurs canaux dont un site internet  : https://www.amisaussilanuit.fr/

Santé publique France, 25 septembre 2019

En savoir plus

La MDMA/ecstasy, seconde drogue la plus consommée parmi les 18-25 ans, après le cannabis et devant la cocaïne, est particulièrement présente parmi le public étudiant. Marquée par des consommations en milieu festif et recherchée pour ses effets désinhibiteurs (euphorie…), la MDMA n’est pourtant pas sans danger.
Les messages diffusés du 7 au 16 juillet 2021 sur les réseaux sociaux sont désormais en ligne sur le site.
La MDMA ou ecstasy est une drogue de synthèse de la famille des amphétamines
La MDMA ou ecstasy est une drogue classée parmi les stupéfiants.
La MDMA est consommée pour la sensation d’énergie et d’euphorie qu’elle procure et son effet désinhibiteur
Il existe de nombreux effets indésirables plus ou moins graves à la prise de MDMA
Les 3 phases d’action de la MDMA
Toute consommation de MDMA expose à des risques, mieux vaut ne pas en prendre mais dans le cas contraire ...
Des problèmes pour gérer sa consommation de MDMA ?

MILDECA, 16 juillet 2021

Consultez le site internet

Le n°86 de la revue Swaps est paru à l'occasion du sommet de la vape. Au sommaire :

  • Polémique autour de l'e-cigarette : comment sortir de l'idéologie
  • A-cigarette versus tabac, les statistiques pour éclairer le débat
  • La e-cigarette ; un concurrent du tabac pour les adolescents
  • Savoir prendre des risques
  • Avis des autorités de santé
  • "Il est temps de passer à l'action"
  • Le point de vue de l'Etat

Swaps, n°86, 2017
Téléchargez la revue

"Depuis plus de vingt ans, Modus Vivendi mène un projet d’analyse de produits psychotropes aussi appelé testing. Pour marquer ce cap, nous publions ce numéro des Carnets du Risque qui présente le dispositif et les principaux résultats du projet dans une triple démarche d’auto-évaluation, de capitalisation et de militantisme. Dans le cadre du projet, qui s’adresse exclusivement aux usagers de drogues, ceux-ci ont la possibilité de faire analyser leurs produits et de recevoir des informations et des conseils de Réduction des Risques personnalisés.(...) Entre 2011 et 2018, 1138 échantillons ont été analysés. Nous constatons une augmentation constante du nombre de demandes d’analyse (+ 100% en huit ans). Ces demandes concernaient le plus souvent des échantillons supposés de MDMA, de speed ou de cocaïne. Les échantillons de NPS se classent au quatrième rang des produits les plus souvent testés mais, contrairement aux trois autres produits précités, le nombre de demandes d’analyse les concernant est relativement stable. Plus d’un échantillon sur six a été acquis sur Internet (un chiffre qui a quadruplé entre 2011 et 2018). Les analyses réalisées sur les produits envoyés en laboratoire (n = 683) mettent plus particulièrement en évidence qu’un cinquième des échantillons étaient discordants, soit que la substance annoncée n’était pas présente, soit qu’une substance supplémentaire inattendue était présente ; un septième des échantillons contenaient un adultérant attendu, le plus souvent légal (e.g., caféine) ; la moitié des échantillons de MDMA et un tiers de ceux de speed et de cocaïne avaient une concentration particulièrement élevée (> 75%) ; le dosage des échantillons de MDMA est en hausse (+ 100% entre 2012 et 2018) ; 12% des échantillons, typiquement des pilules de MDMA surdosées, ont fait l’objet d’une alerte précoce. La plupart des demandes sont introduites pas des usagers de drogues évoluant dans les milieux festifs, ce qui correspond au public visé. Il s’agit le plus souvent d’hommes avec une moyenne d’âge d’environ 30 ans. Nous constatons également que notre public a tendance à prendre de l’âge, à se masculiniser et à être (de plus en plus) soucieux de sa santé."

Bérénice Libois, Michaël Hogge, Arthur Boudoux, Charlotte Lonfils, Nicolas Van der Linden, Modus Vivendi,  Carnet du Risque n°50, 84 p.

Téléchargez le document

Journée internationale de sensibilisation aux surdoses. Où en sommes-nous ?
Communiqué de presse interassociatif, 31 août 2021
Ce communiqué signé par un collectif d'associations oeuvrant auprès des personnes concernées par l'usage de substances opioïdes, reprend des recommandations sur l'accès à la naloxone déjà formulées en 2019.
Téléchargez le communiqué

Page spéciale
Fédération Addiction
La Journée internationale de sensibilisation aux surdoses est un événement mondial qui a lieu le 31 août de chaque année. The International Overdose Awareness Day est en effet, une initiative militante organisée par la communauté internationale des personnes qui consomment des drogues, qui existe depuis 2001.
Lire l'article

International Overdose Awareness Day: EMCDDA answers key questions on drug-related deaths
EMCDDA, 31 août 2021
How many people die every year in Europe from a drug-related death? Are women and men affected equally? What substances are involved in these fatalities? These are some of the questions answered in the EMCDDA’s ‘Frequently asked questions (FAQs): drug overdose deaths in Europe’,
Consultez le site

Partage d'expériences autour des surdoses - Dossier de presse
CEIP PAca Corse
Le webinaire a eu lieu le 2 septembre 2021. Le dossier de presse présente le CEIP et ses missions, les surdoses et leur prévention et le projet POP Prévention et réduction des risques des surdoses liées aux Opioïdes en Paca qu'il porte.
Téléchargez le dossier

Surdoses, pénuries, inaction politique : le scandale de la naloxone
Aides, 31 août 2021
Pénurie de naloxone en spray nasal en France : à l’occasion de la journée internationale de prévention des surdoses ce 31 août 2021, AIDES dévoile un reportage inédit pour dénoncer les conséquences dramatiques de cette situation sur les usager-ères de drogues, une population particulièrement exposée au VIH et aux hépatites virales. Un film où témoignages de militants-es et d’usagers-ères de drogues se croisent et se complètent pour alerter sur la pénurie de naloxone en spray. Cet antidote sûr et efficace permet de sauver des vies en cas de surdose d’opioïdes. Il figure sur la liste des médicaments essentiels de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Si le médicament existe sous forme de spray nasal, facile d’utilisation et sans risque, il n’est plus disponible sous cette forme en France depuis près d’un an, à l’inverse de nombreux pays européens. Cette pénurie, résultat d’un manque de volonté politique, coûte des vies : chaque semaine, en France, ce sont dix morts par surdoses qui pourraient être évitées grâce à la naloxone en spray.
Voir la vidéo

Lire aussi le dernier numéro de la newsletter Vice Versa addicto/hépato réalisée par SOS hépatites Champagne Ardenne qui propose un tour d'horizon complet de la thématique.
Sur Facebook ; Sur Twitter 
S'abonner Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sommaire

  • Principe de précaution et réduction des risques dans le contexte de la vape. Une analyse des résistances des décideurs  - conférence introductive
  • La vape réduit-elle les risques ? Quel est le niveau de réduction des risques à l'échelon individuel pour le fumeur qui passe à la vape ? / Jacques Le Houezec - Lion Shahab
  • La vape réduit-elle les risques ?La crainte d'une renormalisation du tabagisme est-elle confirmée par les données épidémiologiques ? Au coeur des préoccupations, la vape renvoie-t-elle les jeunes vers le tabagisme ?
  • Vapotage et enjeux politiques de la réduction des risques face au tabagisme
  • La vape porteuse d'innovations. La vape, ni tabac, ni médicament, est un produit de consommation courante au service de la réduction des risques, qui nécessite des aproches innovantes de production, de communication et d'aide aux fumeurs
  • Moyen préféré des français pour arrêter de fumer, la vape ouvre une nouvelle porte pour la sortie du tabagisme, avec de nombreuses et nouvelles voies pour y arriver

    Voir les vidéos

Depuis 2016, 580 982 inscriptions au grand défi de l’arrêt du tabac ont été comptabilisées. Désormais incontournable, ce dispositif offre aux fumeurs un accompagnement au sevrage jour après jour. Ce rendez-vous annuel débute dès le mois d’octobre pour les participants, qui sont invités à s’inscrire via la plateforme dédiée.
Le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France annoncent le lancement de la 4ème édition de #MoisSansTabac en partenariat avec l’Assurance Maladie.

Santé publique France, 1er octobre 2019

En savoir plus

Derniers contenus professionnels