L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souscrit aux propositions du groupe d’experts (CSST) publiées le 28 juin sur le cadre pratique de l’accès au cannabis à visée thérapeutique en vue d’une expérimentation en France. L’agence et le ministère des solidarités et de la santé engagent dès à présent les travaux nécessaires à la mise en place de l’expérimentation.

ANSM, point d'information, 11 juillet 2019

Lire le point d'information

Le rapport montre que, même si l’usage régulier de cannabis est associé à des changements dans la structure et le fonctionnement du cerveau, les effets sur le fonctionnement cognitif sont généralement légers dans la plupart des cas et que nombre des effets mesurables sur les fonctions cognitives disparaissent après une période prolongée d’abstinence.

Robert Gabrys, Amy Porath, Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS), juillet 2019, 22 p

Téléchargez le rapport

Au programme notamment de ce nouveau numéro, des écrits, témoignages, retours d'expérience et dessins présentés dans des dossiers thématiques: "sur la route", "Libido et opiacés", "Heavy mental" (entretien avec l'équipe MARSS), "Addictions et la RDRD à Mayotte", "Ateliers en rue"

Association Nouvelle Aube, juin 2019

Téléchargez la revue

Ce travail s’est mené dans un double objectif général :

  • construire un état des lieux des actions hors les murs déjà conduites par les CAARUD et les CSAPA, notamment celles qui développent l’accessibilité géographique et sociale du dispositif spécialisé, en ouvrant l’accès aux soins et à la RDR en milieu rural et semi-rural d’une part, et en allant vers les personnes marginalisées et éloignées du soin d’autre part.
  • permettre un transfert de connaissances et de compétences vers les autres professionnels du dispositif spécialisé.

Le recensement a permis de sélectionner des actions transposables et de les modéliser pour faciliter leur appropriation par les acteurs (contexte, service rendu, organisation, moyens mis en œuvre, leviers et freins).

Le GRVS et la Fédération ont donc structuré cet ouvrage pour permettre d’aller vers les populations ciblées :
   

  • approches territoriales (par exemple actions en milieu rural, semi rural, en quartiers urbains périphériques,…),
  • approches populationnelles (personnes en situation d’exclusion, migrants, public festif, femmes…),
  • ou approches thématiques (dépistage, TROD, RDR, accès aux soins..)

Emmanuelle Hoareau, Catherine Reynaud-Maurupt, Régine Perelli, GRVS, Fédération Addiction, juin 2019, 76 p.

Téléchargez le guide

Ce numéro offre un aperçu de la recherche actuelle au Québec et en France sur la consommation de substances chez des personnes qui ont des relations sexuelles avec des personnes de même sexe/genre ou qui s’identifient comme gaies, lesbiennes, bisexuelles ou non exclusivement hétérosexuelles. Il met à la disposition d’un lectorat francophone des  données  récentes  sur  le  sujet  et  présente  des  pistes  susceptibles  de  guider  le  développe-ment  d’interventions  susceptibles  de  soutenir  ces  populations  hétérogènes,  mais  marginalisées  et vulnérables.

Drogues Santé Société, vol.17, n°2, octobre 2018, mise en ligne juin 2019, 127 p.

Téléchargez le numéro 

Ce numéro est consacré au système répressif de Belgique.

Au sommaire notamment :

  • Le moment punitif, entre sévérité et inégalité / Didier Fassin
  • Rebelles fonctionnels. Nous consommons même si c’est illégal / Caroline Saal
  • Du cannabis à l’adolescence: bad boys for life / Véronique Decarpentrie
  • Drogues et prison: visite derrière les barreaux / équipe I.Care
  • Sortir les usages de drogues du champ pénal:le prochain combat éthique? / Christine Guillain

Prospective Jeunesse, n°86, juin 2019

Téléchargez la revue

Le fonds de lutte contre les addictions financera des actions de prévention portant sur l’ensemble des produits psychoactifs :  -Le tabac pour poursuivre la dynamique lancée par le PNLT ;-L’alcool ;  -Les  autres  substances  psychoactives,  avec  une  priorité  accordée  cette  année  au  cannabis  notamment  du fait des interactions fortes de sa consommation avec celle du tabac.
Date limite de dépot des dossiers : 16 septembre 2019

CNAM, Ministère des solidarités et de la santé, Mildeca

En savoir plus
Téléchargez le cahier des charges , le dossier de candidature

Le plan national de prévention du dopage et des conduites dopantes 2019-2024 s'articule autour de 3 axes :Améliorer et diffuser la connaissance en matière de dopage et de conduites dopantes, prévenir le dopage et les conduites dopantes auprès des sportifs et pratiquants d'activité physique et sportives, piloter et coordonner les acteurs du plan de prévention du dopage et des conduites dopantes.

Ministère des sports, 2019, 2 p.

Téléchargez le document

En dépit d’une des politiques les plus répressives d’Europe, les Français, et en particulier les mineurs, figurent parmi les plus gros consommateurs de cannabis de l’Union européenne. Le système actuel de prohibition ne fonctionne pas : il est inapte à protéger les plus fragiles, il pèse lourdement sur les dépenses publiques et il profite au crime organisé. Dans cette nouvelle Note du CAE, Emmanuelle Auriol et Pierre-Yves Geoffard explorent les réformes à entreprendre pour reprendre le contrôle de ce marché. En s’appuyant sur l’analyse économique et l’étude des expériences étrangères récentes, ils défendent l’idée selon laquelle la légalisation du cannabis récréatif, strictement encadrée, permet à la fois de restreindre l’accès au produit pour les plus jeunes, de lutter contre la criminalité, et de développer un secteur économique créateur d’emplois et de recettes fiscales. (Résumé d'auteur)

Emmanuelle Auriol, Pierre-Yves Geoffard, Conseil d'analyse économique, juin 2019, 12 p.

Téléchargez la note

Acteur historique de la lutte contre les addictions, le GROUPE SOS s’appuie sur 35 ans d’expertise pour porter aujourd’hui 3 propositions majeures pour changer le regard sur les addictions. Le Dr. Guy Sebbah, Porte-parole du Plaidoyer « Addictions », remis celui-ci le 18 juin à Marie-Pierre Rixain, Députée de l’Essonne et Vice-Présidente du Groupe d'études de Lutte contre les addictions, lors d’un événement au café Fluctuat Nec Mergitur à Paris.

Groupe SOS solidarités, juin 2019

Téléchargez le document

Derniers contenus professionnels