Où en sont les Français avec le cannabis ? Cette enquête inédite réalisée par l’Ifop pour Terra Nova et ECHO Citoyen dresse le portrait d’une opinion qui a évolué ces dernières années de la condamnation à l’ouverture et qui se trouve aujourd’hui à un point de bascule. D’un côté, la dangerosité du cannabis a été clairement révisée à la baisse et les politiques actuelles sont jugées inefficaces par l’immense majorité des sondés. De l’autre, l’opinion reste partagée sur les politiques alternatives qui devraient être mises en place à l’avenir. En somme, ce n’est plus le besoin de changement qui fait débat, mais sa nature.

Ifop pour Terra Nova et Echo citoyen, juin 2018

Téléchargez la synthèse de l'enquête , les résultats complets

Trois cibles ont été interrogées : les jeunes, les parents, le grand public. Les questions portaient sur les consommations d'alcool, de tabac, de drogues, le porno, les jeux vidéo, les réseaux sociaux et les jeux d’argent. L'étude s’organise autour de six axes principaux d’observation et d’analyse :
• les consommations déclarées de produits et de comportements potentiellement addictifs chez les jeunes ;
• la perception que les parents d’enfants de 14 à 24 ans ont de ces consommations chez les jeunes du même âge ;
• la perception que le grand public a de ces consommations chez les jeunes de 14 à 24 ans;
• le niveau de connaissance des risques encourus ;
• le système d’attribution des responsabilités ;
• le degré d’acceptabilité des différentes mesures de prévention et de soins concernant ces consommations et ces addictions.

Michel Maso, Michel Limousin, Michel Reynaud, Fondation pour l’innovation politique, Fondation Gabriel Péri, Fonds Actions Addictions, IPSOS, juin 2018, 60 p.

Téléchargez la synthèse ;  les résultats complets de l'enquête

Cette note  analyse les réponses des lycéens à propos de pratiques destinées à améliorer leurs performances à l'occasion d'activités sportives mais aussi dans le contexte de la préparation d'examens. L’utilisation de substances afin d’améliorer les performances sportives concerne un lycéen sur quinze (7 %). Le dopage sportif stricto sensu, soit l’utilisation de substances prescrites ou illicites, est bien moindre et ne concerne qu’un lycéen sur cinquante (2 %). Dans ces deux cas, il s’agit de comportements masculins, alors que le recours, plus fréquent, à des substances afin de lutter contre stress et la fatigue s’avère être une conduite plus féminine. Enfin, un lycéen sur six (16 %) déclare avoir pris au cours des 12 derniers mois un produit dans le cadre de la préparation d’un examen. Cette pratique est plus souvent déclarée par les filles.

Stanislas Spilka, Eric Janssen, OFDT, note n°2018-02, juin 2018, 7 p.

Téléchargez la note

Sommaire :
Commentaire : Comprendre les problèmes liés aux drogues en Europe et élaborer des réponses efficaces
Chapitre 1 : L’offre de drogues et le marché
Chapitre 2 : Usages de drogues: prévalence et tendances
Chapitre 3 : Les problèmes liés aux drogues et les réponses apportées dans ce domaine

EMCDDA, 2018, 96 p.

Téléchargez le rapport

Données par pays (en anglais)

EMCDDA: résurgence de la cocaïne dans un marché des drogues dynamique
Téléchargez le communiqué



« La mise en place d’un conditionnement neutre pour les paquets de cigarettes est une mesure phare du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT), intervenue en France en janvier 2017. Afin de décrire l’état de l’opinion des populations les plus concernées lors de l’entrée en vigueur de cette mesure, l’OFDT a réalisé fin 2016 et début 2017 une enquête avec l’Institut national du cancer (INCa) auprès d’un échantillon représentatif de jeunes Français âgés de 17 ans en moyenne. Parmi les principaux enseignements à tirer, les adolescents se montrent sensibles au packaging des paquets de cigarettes. (…). Ils attachent également aux différentes marques ou cigarettes des propriétés particulières : plus de un fumeur quotidien sur dix déclare que « certaines marques sont moins dangereuses pour la santé que d’autres » et un tiers que certains « anciens » paquets « donnent plus envie de fumer que d’autres ». En ce qui concerne les opinions sur l’utilité des paquets neutres, encore peu connus au moment de l’enquête, les adolescents se montrent relativement circonspects. »

Stanislas Spilka, Olivier Le Nézet, Eric Janssen et al., OFDT, Tendances n° 125, mai 2018

Téléchargez la revue

Au sommaire de ce numéro thématique :

  • Éditorial - Baisse du tabagisme en France : un million de fumeurs quotidiens de moins entre 2016 et 2017. Un succès pour la santé publique / François Bourdillon
  • La consommation de tabac en France : premiers résultats du Baromètre santé 2017/ Anne Pasquereau et coll.
  • Les comportements tabagiques à la fin de l’adolescence. Enquête Escapad 2017 / Olivier Le Nézet et coll.
  • Les adolescent.e.s face au tabac : émergence précoce des inégalités sociales. L’étude nationale DePICT (2016) /Fabienne El-Khoury Lesueur et coll.
  • Perceptions et consommation du tabac à rouler par des jeunes Français : étude exploratoire / Karine Gallopel-Morvan et coll.
  • Focus - Le Programme national de réduction du tabagisme : retour sur trois années d’une stratégie d’ensemble pour réduire l’impact du tabac en France / Sylvie Chazalon et coll.
  • Tentatives d’arrêt du tabac au dernier trimestre 2016 et lien avec Mois sans tabac : premiers résultats observés dans le Baromètre santé 2017 / Romain Guignard et coll.
  • Apports et limites des post-tests pour évaluer les campagnes média : l’exemple de Mois sans tabac / Romain Guignard et coll.
  • Taxation et prix du tabac en France et conséquences sur la consommation / Catherine Hillet coll.

BEH, N° 14-15 - 29 mai 2018

Téléchargez le BEH n° 14-15

"L’enquête menée par SOVAPE s’est adressée à un échantillon des inscrits au groupe Facebook Les Vapoteurs #MoisSansTabac. Elle jauge après cinq mois les performances de l’opération. Il en ressort que le vapotage associé à l’auto-support a permis à 38% des sondés de quitter leur tabagisme. D’autre part, 8% des personnes encore fumeuses déclarent avoir réduit leur consommation de cigarettes et 1% fumer autant qu’auparavant. Trait marquant, près de 80% des participants à l’opération sont des femmes, alors que le tabagisme féminin progresse ces dernières années. Bien que 53% des sondés se soient abstenus de répondre à l’enquête à cinq mois, ils sont comptabilisés pour éviter un biais d’attrition non-aléatoire qui aurait favorisé les résultats positifs du groupe Facebook Les Vapoteurs #MoisSansTabac."

Sébastien Béziau, Nathalie Dunand, Thierry Pelé et al., Sovape, mai 2018, 55 p.

Téléchargez le rapport

Dans le présent article, on se fonde sur les données de l’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues e 2015 et de l’Enquête sociale générale de 2014 sur la victimisation afin d’examiner la consommation récente de cannabis au Canada, en insistant plus particulièrement sur les caractéristiques des personnes qui utilisent le cannabis. On y analyse aussi les effets défavorables de la consommation de cannabis déclarés par ceux qui utilisent le cannabis, ainsi que l’association entre la fréquence de consommation de cannabis et certains indicateurs sociaux, tels que l’état de santé autodéclaré, la confiance envers la police et le système de justice, et la victimisation.

D. Hango, S. La Rochelle-Côté, Statistique Canada — mai 2018

Téléchargez le document

Sommaire

  • Dépistage des hépatites B et C en France en 2016, nouvelle édition de l’enquête LaboHep / Corinne Pioche et coll.;
  • Prévalence de l’infection par le virus de l’hépatite B (VHB) et couverture vaccinale contre le VHB chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes fréquentant des lieux de convivialité gay de cinq villes françaises. Étude PREVAGAY 2015/Sophie Vaux et coll. ;
  • Sentiment d’information et pratiques déclarées de dépistage vis-à-vis des hépatites B et C en population générale ultramarine. Enquête Baromètre santé DOM 2014 /Cécile Brouard et coll.

BEH, n° 11 , 15 mai 2018

Téléchargez le bulletin

Cette note propose des éléments de contexte et de compréhension concernant l’augmentation actuelle des signaux sanitaires liés aux consommations de GHB/GBL constatée par les acteurs du soin et les professionnels du monde de la nuit et relayée par les médias. Elle synthétise les observations du dispositif Tendances récentes et nouvelles drogues (TREND) de l’Observatoire français  des  drogues  et  des  toxicomanies  (OFDT)  concernant  les  consommations  de  GHB-GBL.  Elle  s’appuie  également  sur  lesdonnées  d’addictovigilance  recueillies  par  le  Centre d'évaluation et d'informationsur lapharmacodépendance-Addictovigilance (CEIP-A) de Paris. 

Clément Gérome, Cécile Chevallier, OFDT, Note n°2018-01, avril 2018

Téléchargez la note

Derniers contenus professionnels