Ce CSST, créé pour un an, aura pour missions d’évaluer la pertinence de développer en France l'utilisation thérapeutique du cannabis pour certaines indications et de proposer le cas échéant, les modalités de sa mise à disposition.

ANSM, septembre 2018

Lire le communiqué en ligne

Une étude du réseau national d’addictovigilance de l’ANSM rapporte une hausse constante, depuis 2014, du nombre d’intoxications par ingestion accidentelle de cannabis, principalement chez les enfants de moins de 2 ans, survenant le plus souvent dans le cadre familial.L’ANSM alerte à nouveau les professionnels de santé et le grand public sur la gravité de ces intoxications, souvent sous-estimée, qui conduisent très fréquemment à une hospitalisation.

ANSM, août 2018

Lire le point d'information

L’analyse de centaines d’études confirme qu’il n’y a pas de consommation sans risque et que l’alcool est la première cause de décès des 15 à 49 ans.

M Sciences, 24 août 2018, Lire l'article en ligne

Article original an anglais : Alcohol use and burden for 195 countries and territories, 1990–2016: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2016
GBD 2016 Alcohol Collaborators, thelancet.com, 23 août 2018

Cette publication "explique le contexte et la justification d’une amélioration des réponses du secteur de l’éducation à la consommation de substances psychoactives, rend compte des politiques et pratiques prometteuses fondées sur des données probantes et propose un ensemble d’aspects à prendre en considération pour la poursuite et le déploiement de réponses efficaces."

UNESCO, ONUDC, OMS, Coll. Politiques rationnelles et bonnes pratiques en matière d'éducation pour la santé, brochure n° 10, 2018, 69 p.
Téléchargez le document

La première partie de cette synthèse des connaissances présente une mise en contexte qui énonce les différents facteurs et barrières liés au renoncement au tabac chez les groupes défavorisés. Puis, l’on retrouve une brève description de l’efficacité de différentes mesures et interventions de renoncement au tabac de même qu’un portrait de l’implantation de ces mesures et interventions au Québec. Le document se poursuit avec la méthode de recension des écrits adoptée pour la présente synthèse et la présentation des résultats. Finalement, la discussion reprend les principaux constats issus de la recension des écrits et présente les recommandations d’organismes de renom en santé publique afin de favoriser l’équité en matière de renoncement au tabac.

Pascale Bergeron, Michèle Tremblay, INSPQ, 29 juin 2018, 148 p.

Téléchargez le document

"En conclusion et en l’état des données évaluées par le CSST, l'efficacité du baclofène dans la réduction de la consommation d'alcool chez les patients adultes présentant une dépendance à l'alcool et une consommation d’alcool à risque élevé, telle que présentée dans le dossier de demande d’AMM, a été jugée cliniquement insuffisante. Ceci, ajouté à un risque potentiellement accru de développer des événements indésirables graves (y compris des décès) en particulier à des doses élevées, conduit à considérer que le rapport bénéfice/risque de l’utilisation du baclofène dans le traitement de patients alcoolo-dépendants est négatif."

Pierre Ducimetière, Catherine Cornu, Benjamin Guinhouya, Rapport du Comité Scientifique Spécialisé Temporaire “Évaluation du rapport bénéfice/risque du baclofène dans le traitement de patients alcoolo-dépendants”, juin 2018, 18 p.

Téléchargez le rapport

Dans ce tout premier numéro européen, Swaps présente un compte rendu de l’état de la réduction des risques dans l’Union européenne à travers des perspectives d’experts de plusieurs pays. Malgré son rôle précurseur dans la réduction des risques et dans l’avancement de mesures politiques basées sur les faits, l’Europe et ses pays membres restent ambigus par rapport aux politiques des drogues, au dogme de l’interdit, à la criminalisation de la consommation, à la priorité de la santé, et au rôle des forces de l’ordre.

SWAPS Europe, n°1, juin 2018

Téléchargez la revue

Pour maximiser les chances de remplacer le tabagisme par l’usage des produits du vapotage, il convient de connaître les différents types qui existent, leurs caractéristiques et réglages essentiels ainsi que leur influence sur le ressenti. Il est aussi important pour accompagner un utilisateur de comprendre la nature de la vapeur inhalée et expirée mais aussi les erreurs possibles d’utilisation qui conduiraient à une expérience moins agréable. La composition des liquides et des émissions explique la réduction d’au moins 95 % des risques par rapport au tabagisme et l’influence de ces composés sur l’expérience de l’utilisateur. Enfin le bon entretien, en particulier remplissage et changement de la résistance est la clé d’un bon usage sur la durée.

C. Bamberger, V. Deiss, S. Gros, Revue de pneumologie clinique, juin 2018, n° 74, pp. 181-187

Lire l'article en ligne

La nouvelle CIM comporte de nouveaux chapitres, dont un sur la médecine traditionnelle, pour la première fois répertoriée dans ce système. Un autre nouveau chapitre est consacré à la santé sexuelle. Il recouvre des affections auparavant classées ailleurs (par exemple, l’incongruence de genre, classée jusqu’alors avec les troubles mentaux) ou décrites différemment.

Le trouble du jeu vidéo a été ajouté à la section sur les troubles de l’addiction. ICD-11 - Mortality and Morbidity Statistics / 06 Mental, behavioural or neurodevelopmental disorders /     Disorders due to substance use or addictive behaviours /     Disorders due to addictive behaviours   /  Gaming disorder  

Consultez le communiqué de presse de l'OMS - 18 juin 2018
Consultez la nouvelle version de la CIM

Derniers contenus professionnels